Le père Ibrahim reçoit le prix de Pino Puglisi

///Le père Ibrahim reçoit le prix de Pino Puglisi

Le père Ibrahim reçoit le prix de Pino Puglisi

À Palerme, en Italie, lors de la cérémonie, p Ibrahim Sabbagh a reçu un prix.

Cette célébration commémore le 14e anniversaire du martyre du père Pino Pugllisi, un prêtre qui a consacré sa vie sur l’autel du service du Seigneur et des autres.

La cérémonie a commencé avec les paroles de Sa Sainteté le pape François, qui a rappelé le sourire du père Puglli, le sourire avec lequel il a rencontré ses assassins … Le Saint-Père a déclaré que le monde d’aujourd’hui a besoin de prêtres qui portent ce sourire … et se donnent pour l’amour des autres.

Le thème de cette année était : la souffrance des enfants. Les enfants que le p Pino servait, pour les protéger de vagabondage et à les tenir à l’écart de la mafia qui pourchassait des enfants sans abri et les transformait en criminels … grâce à son dur labeur auprès des enfants et des jeunes pour leur éducation, apprentissage et les aidant à savoir discerner, son travail pastoral a contribué à attirer les jeunes vers le monde du bien.

Parmi les sept personnes qui ont reçu le prix de cette année, il y avait aussi p Ibrahim. Il fut même le premier à être invité au théâtre pour recevoir le prix.

Après quelques scènes montrant Alep, ses souffrances et sa douleur, ainsi que le travail que p Ibrahim a accompli et continue de semer la joie et l’espoir dans les cœurs, on lui a donné un micro pour prononcer un discours après que le président eut annoncé la raison de son choix.

Le père Ibrahim a commencé par remercier le prix et a annoncé qu’il l’accepte non seulement au nom de tous les prêtres d’Alep qui offrent quotidiennement leur vie aux personnes qui souffrent, mais également au nom de tous les évêques, personnes consacrées et de bonne volonté mettant tout leur pouvoir au service des souffrants.

P Ibrahim attire l’attention sur la souffrance des enfants à Alep. Il revient dans ses souvenirs à ceux qui ont été écrasés sous les décombres de leur maison à la suite de missiles lancés par des groupes armés. Comme les enfants qui ont souffert et continuent de souffrir de maladies dues à la guerre.

Tous ces enfants, et chaque personne mérite un aide et un sourire qui lui donne de l’espoir …

Le sourire du père Puglli était une expression d’espoir qui remplissait le cœur de ce prêtre et la conviction que le bien triompherait finalement du mal, parce que Jésus-Christ est ressuscité et a vaincu le mal par amour …

P Ibrahim a été interrogé sur ceux qui ne voulaient pas aider les habitants de l’ouest d’Alep. Il a répondu que, malheureusement, certains ne voulaient pas aider pour une raison ou une autre. Mais plus important encore, nombreux sont ceux qui aidaient, prient pour nous et continuer à nous aider par un amour pratique pour alléger la souffrance …

Le premier d’entre eux est Sa Sainteté le pape François, qui a exprimé hier sa peine à cause de la situation en Syrie et a lancé un nouvel appel pour la paix …

Le Père Ibrahim a remercié tous ceux qui priaient pour la Syrie et qui l’aidaient … et a exprimé sa gratitude envers toute l’Église et toutes les personnes qui ont aidé et continuent à aider.

Puis le père Ibrahim a reçu le prix; c’est une assiette en porcelaine, avec le visage souriant du père  Pugli et une main tendue vers la main d’une personne souffrante. Cet événement a eu lieu au théâtre Politeama, l’un des plus anciens théâtres de Palerme …

Félicitations au Père Ibrahim, dont nous savons qu’il n’attache pas tant d’importance au prix, mais continue son ministère et son travail pastoral dans les dimensions humaine et spirituelle …

Que Dieu vous bénisse, cher père …

2018-12-04T23:50:50+03:00 décembre 4th, 2018|Les voyages du Père Ibrahim, Nouvelles paroissiales|0 commentaire

Laisser un commentaire